Pinned Salon des RP

    • Lannae fixait toujours le jeune homme, lorsqu'elle remarqua l'absence de bruit. Plus aucun pépiement d'oiseau, plus de vent dans les branches de arbres. Mais un grognement sourd, lointain, et qui se rapprochait dangereusement vite. La jeune femme échangea un coup d'œil avec Azeylis, et elles sortirent leurs armes, délaissant pour le moment l'inconnu.

      Le bruit se faisait plus distinct à présent, on entendait le bruit d'une course, celui du halètement d'un animal énorme, les hautes herbes foulées, les branches basses brisées. La chose qui arrivait devait être énorme. Lannae passa mentalement en revue ce que cela pouvait être. Un gros ours ? Il aurait grondé. Un tigre ? Les plus énormes ne mesuraient que 3 mètres, trop peu pour être aussi bruyant. Alors quoi ? Les dragons volaient, donc ne s'embêteraient pas à courir autant. Mais quoi ?

      Le tintamarre se rapprochait. On n'entendait toujours qu'une seule respiration. Eux retenaient la leur, anxieux.

      " Le bon coté, c'est que les pirates ne vendront pas chercher ici..." souffla Lannae en se rappelant son hypothèse précédente.

      Elle n'avait plus longtemps à attendre pour voir la créature.
    • Azeylis avait comme Lannae sortie ses dagues. Elles brillaient de puissance. L'homme ou l'animal qui allait se présenter devant elles devait être aussi puissant. Son souffle était puissant, chaud, plein de haine et de rancœur... Soudain, Azeylis prit conscience qu'il s'agissait d'un animal blesser qui arrivait. Un loup. Il était élégant, avec un regard vert perçant. Et un filet de sang abondant dégoulinait de sa gorge.

      Azeylis s'approchât lentement de l'animal. Elle rangeât ses dagues et se mit accroupi près du loup qui avait fait surface. Il montra les crocs mais Azeylis continua d'avancer lentement sans le quitter des yeux. Elle comprenait sa douleur. Elle lui présenta sa main sans peur, sans gestes brusques. Son poil s'hérissa, Azeylis entama alors une mélodie apaisante qu'on lui avait apprise quand elle était enfant. Le loup apaiser il s'approcha d'Azeylis et lui présenta sa blessure. Une blessure faite à la dague. Surement les pirates pensa-t-elle. Elle se tourna vers Lannae et lui dit :
      C'est bon, il n'y a pas de danger.

      Azeylis avait maintenant cette hargne de mettre un terme aux pratiques de ces pirates.
    • Dès qu'Azeylis s'était approchée du loup, Lannae avait rangé ses dagues. L'animal était blessé et avait besoin de soins, elle laissa donc son amie le soigner quand cette dernière lui eut assuré qu'il n'y avait aucun danger. Mais la jeune femme se doutait que le loup ne s'était pas blessé tout seul. Ce devait être les pirates. Et si ils le traquaient...

      Elle tendit l"oreille. C'était plus ténu que le bruit qu'avait fait le loup, mais le bruissement sembla un instant envahir tous ses sens. La course de plusieurs dizaines d'hommes, encore loin, car leur proie les avait distancés. Mais ils arrivaient.

      Lannae se tourna vers les autres qui avaient, eux aussi, elle le savait, senti le danger.

      " Tous à l'abri " souffla-t-elle.

      Elle aida Azeylis à cacher le loup, qui saignait encore, derrière un des rochers de la plage, puis fila se dissimuler derrière un autre. Le cœur battant, elle guetta les pirates. Le danger qu'elle ressentait était bien plus fort que lorsqu'ils avaient entendu le loup. Lannae parcourut ses amis du regard. Tous avaient sorti leurs armes.

      Les premiers cris des pirates se firent entendre, et elle disparut silencieusement.
    • Azeylis remercia Lannae de l'avoir aider avec le jeune loup. Azeylis murmura à l'animal de rester tranquille jusqu'à ce qu'elle revienne.

      Elle alla ensuite se cacher non loin de Lannae derrière un rocher. Les vagues lui léchaient les pieds. Elle regarda Lannae et lui dit :
      Laisse ton énergie t'envahir... Tu n'en sera que plus puissante.

      Sur ces paroles Azeylis ferma les yeux et se concentra sur les cris, les respirations furieuses, la haine, la colère, qui émanaient des pirates qui se dirigeait sur eux. Serrant ses dagues un peu plus fort, Azeylis commença à parler dans sa langue maternelle. C'était une prière adressée à ses ancêtres pour que ces derniers veillent sur elle et ses compagnons de combat. Elle savait que Lannae était parti furtivement, mais cette fois elle la laissa faire, elle savait que ces ancêtre aiderait la jeune ninjette au combat.

      Soudain, le premier pirate arriva sur la plage. Le soleil commençait à descendre... On le voyait clairement, il était sale, puait la fermentation des aliments, le poil mouillé d'animaux, le sang humain.... Ces odeurs suffisaient à Azeylis de sentir son énergie la conquérir et l'envahir jusqu'au plus profond d'elle même.

      Elle sorti lentement de derrière le rocher, et s'approcha du pirate, quand deux autres arrivèrent. Elle leur sourit. Elle avait ses deux dagues en mains, le long le de son corps.


      Hé bien ma jolie on s'est perdue sur l'île des pirates ? Dit l'un des trois hommes en se léchant la lèvre inférieure.

      Non je ne suis pas perdue, je suis ici de mon plein gré...Je suis ici pour vous, mais pas pour vous divertir. Lui répondit - Azeylis, un sourire machiavélique aux lèvres.

      Sur ces mots elle disparais-, se positionne derrière un des deux hommes et lui planta l'une de ses dagues dans le dos, derrière le cœur. Mais pas trop...Elle voulait que le poison le tue lentement...

      Le pirate souriait... Hé bien tu n'es pas très douée, pour une ninjette, tu ne m'a qu'érafler...

      C'est ce que tu crois, pourriture que tu es... Ce n'est pas moi qui te tuerai, mais le poison de ma lame... lui répondit Azeylis en le regardant au plus profond de ses yeux.

      La rage dévisagea le pirate ainsi que ces deux compagnons, puis le reste de la troupe des pirates débarqua, ils devaient être une vingtaine, peut être plus. Azeylis se mit en position de combat et fût rejointe de ses compagnons... Ils étaient tous près au combat...Ils n'attendaient tous que ça.
    • - Ohoh, elle est douée .

      Ikakku avait observé attentivement tous les gestes d' Azeylis, il voulait voir si elle pouvait être a la hauteur si jamais leur groupe venait à être séparé et il ne fut pas déçu du résultat .
      La jeune femme était très rapide et rusé, le guerrier se dit alors que Lannae devait se remettre un peu en question .
      En effet, malgré sa grande agilité et son intelligence , ses capacités avaient diminuées depuis qu'elle était arrivée au salon, elle n'avait pas la chance d'avoir un rival ou un compagnon d'arme toujours prêt à un duel amical pour rester en forme et développer de nouvelles techniques .
      Peut être qu'après cette mission, il y aurait du changement ...

      Soudain, l'arrivée du reste des pirates ramena Ikakku à la réalitée, il fonça vers Azeylis suivit de près par ses compagnons et dégaina Hozokimaru .
      Il vibrait de plaisir, surement à cause du sang sur l'habit des pirates et le leur qui viendra bientôt s'y ajouter .
      Arrivée à hauteur de la ninja, Ikakku dit :


      - Et bien je pense que pour la stratégie, c'est rapé . On vas commencer par la bonne vielle technique .

      Sur ces mots il afficha un grand sourire, brandit son épée et dans un hurlement quasi bestial il fonça vers ses ennemis en étant bien décidé à nourrir son sabre jusqu'à satiété .
    • Lannae avait contourné les pirates, en épinglant quelques uns au passage, et filait à présent vers le rocher qui dominait l'île. Si tous les pirates se dirigeaient vers la plage, et elle en avait l'absolue certitude, alors leur chef n'avait plus aucune véritable protection. Sans doute restait-il quelques hommes, mais elle pouvait bien s'en occuper, même seule. Elle avait déjà fait bien plus difficile. S'évader de la cité impériale par exemple. Ouvrir toutes les geôles souterraines sous le nez du capitaine des gardes. Elle pouvait bien s'occuper d'un pirate ! De toute façon, c'était une question de fierté. Et un moyen de voir si son talent s'émoussait vraiment.
      Mais, tout en courant, elle s'efforçait de faire taire la petite voix qui lui disait que ses amis étaient toujours sur la plage, là bas, et que lors de ces moments là, elle avait toujours eu quelqu'un pour assurer ses arrières...

      La jeune femme stoppa sa course quelques pas avant l'entrée. Aucune sentinelle. Parfait. Lannae s'approcha du seuil, et commença à mettre quelques pièges. Si les autres venaient, Azeylis saurait les leur faire éviter. Quelques lames empoisonnées, rien de bien méchant. Sa besogne faite, l'assassin se redressa. Cela faisait longtemps qu'elle ne s'était pas sentie aussi bien...

      Sa chevelure blanche disparut alors qu'elle se fondait dans les ombres.
    • La bataille faisait rage, Ikakku tranché ses adversaires à tour de bras, son sabre hurlant silencieusement sa joie .
      Après avoir décapité soigneusement un pirate un peu trop maladroit il aperçu du coin de l'œil Lannae qui filait à toute vitesse loin du combat .
      Elle avait surement une idée en tête et Ikakku ne s'en soucia pas plus, il fallait pour l'instant que lui et ses compagnons nettoie la plage de tous ces brigands .
      Il espérait seulement que tout irait bien pour elle .
      Profitant de sa légère inattention, un pirate passa sous sa garde et lui entailla profondément l'épaule gauche, à son plus grand dam car aussitôt le guerrier abattit son épée sur son crâne chauve qu'il trancha en deux .
      Ikakku observa autour de lui et vit qu'il était encerclé . Keiko et Azeylis étaient occupés avec leurs propres adversaires, il fallait qu'il se débrouille .
      Il étudia rapidement la situation, il y avait 8 pirates au total assez costaud et armés d'épée a deux mains et de haches à double tranchant .
      Utiliser Hozokimaru pour les terrasser risquait de lui valoir quelques blessures et il ne voulait pas utiliser le mode berserk pour du menu fretin .
      Le guerrier rangea alors son sabre dans son fourreau sans se soucier de la déception de celui ci et sans crier gare il se jeta vers un colosse qui tenait une hache de ses deux mains .
      Surpris il abaissa son arme de haut en bas puissamment pour tuer le guerrier en un coup, mais celui ci esquiva l'attaque d'un bon sur le coté .
      Le pirate n'eu pas le temps de réarmé son bras qu'il reçu un violent coup de poing sous le menton qui le fit tituber . Ikakku en profita pour lui subtiliser sa hache et pour tout remerciement lui trancha le buste sans se soucier de la souffrance que cela allait lui infliger .
      Puis, d'un cri puissant il se jeta vers ses autres adversaires en faisant des moulinets meurtriers avec sa hache au dessus de sa tête .
      Bientôt, le sang allait coulé en abondance sur la plage... le sang de pirates .
    • Azeylis avait souris quand elle avait vu le grand sourire d'Ikakku. Elle le regarda foncer dans le tas et le suivis lentement. Elle vit également Lannae partir de son côté, surement allait elle trouver le chef de ces brigands... Elle la laissa faire, elle la guiderait si jamais elle la sentait en danger.

      Elle se pris un petit groupe de pirates, et commença à les traiter de la manière dont ils le méritait. Elle garda un oeil sur ses compagnons, ainsi que sur Lannae pour qui elle avait une affection toute particulière. En effet la jeune fille lui rappelait, la jeune assassin qu'elle était lorsqu'elle était elle même enfant. Soudain, elle vit qu'Ikakku, avait reçu un coup d'épée dans l'épaule gauche. L'entaille était importante. Mais le jeune guerrier ne s'en formalisa pas et continua son combat.

      Azeylis se concentra à son tour sur son combat. Keiko était un peu plus loin avec trois ou quatre brigands contre lui.
      Azeylis pensa que ces derniers n'étaient pas très galants et sourit à cette remarque. Soudain, elle prit conscience, qu'elle s'était laissée encercler par une huitaine de pirates.


      Plus on en massacre, plus il y en a! Dit elle exaspérée. C'est pire que lorsque je me rend à la Démone voir le forgeron!!

      Elle s'essaya alors sur le sol en tailleur. Un des pirate, en profita pour lui sauter dessus. C'est à ce moment la, que le loup lui sauta à la gorge. Elle regarda le pirate et lui dit:
      Ne croit pas que je me repose. Quand un pirate essaya de saigner le loup, Azeylis lui décocha une flèche en plein cœur. Un assassin sait aussi manier l'arc! dit elle au pirate qui se vidait de son sang. Puis elle se releva et arma de nouveau ces dagues pour abattre les six autres soldats qui lui faisait face.

      Azeylis avait profiter de son moment assis sur le sable, pour surveiller Lannae, elle vit qu'elle avait poser des piège à l'entrer du repères. Azeylis savait qu'ils en aurait finit avant elle. Il valait mieux voir si rien ne les mettraient en danger par la suite.


      Dépêchons nous! Lannae va avoir besoin de nous...Leur chef est bien plus puissant, et même si Lannae n'est pas inoffensive, elle va avoir besoin de nous.


      Azeylis savait à quoi ressemblait, le chef des pirates, elle le savait car elle connaissait ces brigands...

      The post was edited 1 time, last by Azeylis ().

    • Lannae se tenait derrière la porte du bout du tunnel par lequel elle était passée. Cette salle était la dernière, ensuite elle devrait chercher un escalier pour changer d'étage...Si il y en avait un, bien sur. Contre tout ce qu'on lui avait enseigné, la jeune femme ne put résister à l'envie de jeter un coup d'œil derrière la porte, au risque de se faire repérer. Mais de toute façon, aucun pirate n'arriverait derrière elle. Elle entrouvrit donc légèrement le battant, prête à le refermer aussitôt, mais n'en eut pas besoin. La salle était apparemment vide. Pourtant, l'assassin ressentait un présence humaine très forte, tellement qu'elle en avait envie de vomir. Quoique, c'était peut-être l'effet de l'odeur. En effet, la salle devant elle était la plus grande qu'elle aie vu jusque là, sans doute un dortoir, vu les paillasses à même le sol et les bouteilles d'alcool qui cohabitaient avec les armes . Quoiqu'il en soit, il n'y avait personne. Cependant, Lannae repéra quelques petites choses qui la firent sourire.

      " Bien, bien, bien..." fit-elle dans un murmure presque inaudible.

      Elle revint sur ses pas et s'appliqua à chercher un moyen d'explorer le reste du rocher. elle n'avait vu aucun escalier ou échelle en venant, mais une trappe pouvait avoir échappé à son attention. Elle scruta le sol sous ses pieds, cherchant la moindre fissure, la plus petite trace qui pouvait indiquer un sol en bois. Ce ne fut qu'après être repassée trois fois au même endroit qu'elle s'aperçut que le sol sonnait creux. Lannae jubila, puis entreprit d'examiner le sol.

      C'était bien une trappe. En bois ancien et poli par l'âge. Cependant, lorsqu'elle l'ouvrit, il n'y eu aucun bruit, seulement sa respiration. De mieux en mieux.

      Elle se glissa par l'ouverture, refermant soigneusement derrière elle.
    • Azeylis en avait enfin finis avec son groupe de pirates. Ils puaient, étaient crasseux, et pour la plus part ; ils ne savaient pas se battre.
      Azeylis pris donc le temps de s'assoir en regardant ces compagnons finir leur ménage. Ils avaient tous finis et prenaient tous le temps de reprendre leur esprit. Cependant on pouvait sentir leur impatience à retrouver Lannae et à combattre le reste des pirates.

      Azeylis fut la première à ce relever. Elle regarda ces compagnons tout sourire...
      "Il est temps les amis, Lannae va avoir besoin de nous. Elle a réussi à pénétrer dans leur repère, mais ils sont tout de même organisés. Elle va avoir besoin de nous." Sur ces paroles, Azeylis appela le jeune loup qui l'avait aidé lors du combat et commença le chemin vers le repère. Elle avança doucement, que ces compagnons puissent la suivre.
    • Lannae suivait depuis quelques minutes un tunnel. Il était étrangement grand : son plafond était situé à plus d'un mètre cinquante de la tête de la jeune femme. Cela résonnait comme une fausse note dans l'environnement, et l'inquiétait. Toutefois, elle commençait déjà à apercevoir de la lumière. Elle courut presque pour rejoindre la sortie, et ce qu'elle vit lui coupa le souffle.

      La paysage qui s'offrait à elle était incroyable. Comme si le rocher avait été évidé en son centre, sur une bonne quinzaine de mètres, dont le fond était occupé par un petit lac, alimenté par une cascade dont l'eau scintillait sous les rayons du soleil. Quelques fleurs poussaient ici et là, et un unique arbre, un chêne, poussait dans un coin, son reflet occupant une partie de la surface de l'eau. De l'autre côté du lac, on apercevait cependant, à l'ombre de la paroi, quelques tentes. Des rochers parsemaient la terre ici et là, et plusieurs corniches étaient éparpillées sur la paroi.

      Lannae se cacha aussitôt qu'elle aperçut les tentes. Les pirates s'y cachaient certainement, dont leur chef. Ils ne devaient pas être nombreux, mais elle était seule. Elle ressentit un léger pincement au cœur à cette pensée, mais écarta aussitôt cette idée pour se concentrer. La jeune femme se déplaça, furtive, se cachant derrière les rochers, jusqu'à se trouver tout près des bandits. Elle entendit quelques bribes de conversation, mais rien de vraiment intéressant. Elle chercha des yeux un pirates qui semblait commander aux autres, mais n'aperçut personne de ce type là. Leur chef n'était pas là, ou alors il était sous une des tentes. Elle avait donc assez peu de choix.

      Soit elle exécutait discrètement les pirates au dehors et fouillait les tentes, soit elle tentait de trouver un autre passage et continuait d'explorer. La dernière option étant assez irréalisable puisqu'elle n'apercevait aucune sorte de chemin, elle se résigna à devoir tuer les pirates qui occupaient le campement. Sortant un poignard de sa ceinture, elle commença sa sinistre tâche par les deux hommes qui s'avançaient dangereusement en bavardant.

      Elle aurait voulu fermer les yeux pour ne pas voir leur expression au moment où ils sentirent les couteaux se ficher dans leur gorge. Mais c'était trop tard. Lannae tira les corps derrière les buissons où elle s'était cachée, et l'assassin partit débusquer d'autres victimes.
    • Azeylis et les compagnons qui étaient rester sur la plage pour combattre les pirates avaient commencé à s'aventurer dans la forêt. Azeylis suivait les traces laissées par Lannae. Elle restait également concentrée sur la jeune femme. Elle pouvait sentir la peur, la crainte, le dégout,le doute envahir la jeune assassin. Décidément cette jeune Lannae, lui ressemblait beaucoup lorsqu'elle était jeune. "C'est ton métier Lannae! Ces personnes ont massacré femmes enfants vieillards dans des villages! Ils méritent leur sort!" Azeylis envoyait des paroles rassurantes à la jeune femme, afin que cette dernière reste concentrer sur leur principal objectif. Le chef des Pirates.

      C'était un homme plein de haine, de rage, de rancoeur. On avait l'impression que cet homme englobait à lui seul tout les maux de l'humanité. Cependant, Azeylis avait une vengeance à accomplir sur cet homme. C'est lui qui avait assassiné quelques années auparavant sa soeur, sa mère, et son jeune frère né. Seule Azeylis avait survécu....Elle, elle préférait suivre son père. Grand assassin dans leur village. Mais la perte de la femme qui l'aimait eu raison de lui. Et le pauvre homme était mort de chagrin. C'est pourquoi Azeylis voulait arriver avant que Lannae, ne le tue. Elle voulait voir les yeux de l'assassin de sa famille, elle voulait qu'il souffre comme il avait fait souffrir nombre de personnes dans les contrées voisines.

      Azeylis pressa le pas. Lorsqu'ils furent devant l'entrée du repère. Azeylis enleva les pièges posés par Lannae et continua de suivre sa trace. Le coeur de la jeune femme commençait à battre de plus en plus fort. Elle avait sortit ses dagues pour le cas où un pirate se présenterait à elle. Elle était déterminée à aller au bout. Il n'était plus question de reculer pour elle.
    • Lannae avait déjà tué et dissimulé les corps de 9 pirates sans se faire remarquer. Ce qui équivalait à à peu près tout le camp. Il ne lui restait plus qu'une tente, et les 3 gardes postés devant, ainsi que, sans doute, la personne à l'intérieur. La jeune femme ne savait absolument pas si elle pouvait compter sur l'arrivée imminente de ses amis ou si elle était totalement seule, aussi tergiversait-elle depuis un bon moment; ayant appris qu'il fallait toujours éviter les confrontations directes, surtout quand on était en sous nombre. Sauf que là, elle pouvait au maximum en tuer 2 en même temps, et encore, avec de la chance. Ce qui en laissait au moins 1 qui pourrait venir au corps à corps, et peut être plus si le ou les occupants de la tente étaient attirés dehors, ce qui paraissait assez probable. Cela faisait déjà 10 minutes qu'elle attendait, cachée derrière une tente : il fallait qu'elle fasse quelque chose. Inspirant silencieusement, l'assassin sortit 2 couteaux de lancer, en prit un dans chaque main, visa, et lança. L'un des pirates mourut sur le coup, l'autre s'étouffa avec son propre sang en quelques secondes. Le troisième donna aussitôt l'alerte.

      " Au moins, il n'a pas l'air d'avoir vu d'où venaient les couteaux. " se dit Lannae.

      En voyant ce qui sortait de la tente, elle se dit que c'était bien la moindre des choses de la part de la Providence. Elle se retrouvait en effet à quelques mètres à peine d'une montage de muscles, habillée de peaux de bêtes, au regard injecté de sang ( mais à l'hygiène bucco-dentaire plutôt pas mal, pour un méchant ). Deux autres pirates étaient sortis derrière lui, l'air tout aussi commode. Ils entreprirent de fouiller le camp.

      C'est là que Lannae commença à se dire qu'elle aurait mieux fait d'attendre, quitte à ravaler son orgueil. La jeune femme tenta de s'éclipser, mais fut aperçue par l'un des pirates, et fut aussitôt la cible de quatre regards hostiles, d'autant plus inamicaux qu'ils avaient découvert les premiers cadavres.

      Lannae se mit à courir. Vite.
    • Poussières...

      - Hé réveil toi, nous sommes arrivés!
      Haseo ouvrit les yeux, il était allongé sur une épaisse couche de paille dans une charrette en bois accrochée à un cheval très sale...
      - Tu es à destination jeune homme! Dit le vieil homme qui conduisait la charrette.
      Haseo prit son sac de toile remplis de nourriture et descendit du véhicule. "Merci vieil homme" soupira t-il tout en regardant le piètre bâtiment qui se dressait devant lui.
      - Hé bien ça n'a pas changer ! il s'avança vers l'entré de la bâtisse puis entrouvrit la porte tout en criant "Il y a quelqu'un?", Personne ne répondit, Haseo trébucha alors sur un écriteau poussiéreux, il le pris et d'un souffle balaya toute la poussière le parcourant, il pu y lire "Grande réouverture du salon des RP".
      Haseo était déçu, depuis ce jour... Il y à 867 jours... Il n'a plus revus aucuns de ses compagnons d'aventure et de beuveries, il espérait retrouver l'un d’entre eux ici, ou tout à commencer.
      Haseo entreprit d'aller derrière le bar et y trouva une bouteille de saké, puis, il alla s'assoir à une table tout en débouchant celle-ci.