Les classes préparatoires aux grandes écoles

    • Ca dépend. Pour mon concours d'entrée j'ai eu droit à des exercices qui posaient les bases de ce qu'on fait en ce moment. C'est peut-être parce que j'ai postulé pour de l'alternance et qu'il n'y a pas de prépa pour y aller...
      Images
      • 26+9.png

        92.44 kB, 230×313, viewed 20 times
      • BA+9.png

        105.81 kB, 225×371, viewed 15 times
      • LP+9 anti S.png

        75.47 kB, 1,024×768, viewed 14 times
      Files
      • Caisses.png

        (19.31 kB, downloaded 13 times, last: )
    • tu vas pouvoir bien t'amuser laxar au moins !

      pour nous ce sera dans 1 an qu'on se reposera réellement, parce que l'avantage de la CPGE c'est que quand tu t'habitues à travailler beaucoup et rapidement, après, en école c'est que de la rigolade ^^

      P.S : Je suis à Saint-Louis faut pas croire que c'est nul hein :p Les stats ça veut rien dire, tu peux venir de la 20e prepa au classement et intégrer l'X et être à H4 et se faire virer au bout de la première année
    • Salut, je suis depuis ce septembre en prépa cachan D2 et, pour donner mon point de vue, je trouve que c'est moins difficile que ce que je 'étais imaginé :)
      C'est très intéressant et il y a beaucoup de choses à apprendre mais honnêtement je suis plutôt tranquillement tout en ayant le temps de faire autre chose ce qui est cool :)
      Il faut se mettre directement dans le bain et sortir de la logique lycée mais sinon c'est vraiment super sympa :)
    • Salut ! Je viens de voir le post et je me sens assez concerné , je suis depuis l'année dernière en prepa éco HEC à Paris , ma première année c'est très mal passé , la prepa où je me trouvais avait une organisation horrible , beaucoup de problèmes ... J'ai décidé de redoubler ma première année dans une autre prepa , avec un niveau très honnete ayant de bons resultats pour les meilleurs écoles . Le niveau est quand même très dur , c'est pas facile la prepa , énormément de hauts et de bas , c'est une voie à ne pas prendre à la légère , mais qui offre des ouvertures considérables sur l'emploi !
    • Coucou je viens de lire le post alors j'apporte mon grain de sel.

      Personnellement je suis en Terminale Littéraire et dans mon lycée on a eu de nombreuses présentations pour les prépa. Et franchement, j'avais l'impression de voir Godzilla devant moi. Quand par exemple, 9 de moyenne en prépa lettres, c'est un bon niveau, et 12 de moyenne, un excellent niveau... ça fait peur. Surtout que c'est des préparations aux concours donc énorméments de travail. Je pense que la prépa c'est réservé aux plus courageux et travailleurs. Pour ça que j'ai opté pour la fac o/

      ♥ In love with Gh0sTy ♥
      ♥♥ 03.10.18 - 5m ♥♥
    • C'est vrai qu'en prépa il faut être capable de faire abstraction des notes. Le plus important reste ton classement par rapport aux autres de ta classe.

      Et c'est sûr qu'aller en prépa sans motivation et en pensant se la couler douce, à moins d'être surdoué ça risque de ne pas très bien se passer ^^

      Avant de s'y engager, il faut également s'assurer d'avoir un certain intérêt pour ce qui y est enseigné (et ce n'est pas chose facile), sinon les 2 (voire 3 pour certains) années risquent d'être très longues :S
      Prêts de yangs : ICI
      Loterie : LA
      IG : PretDeYangs / YangMillions
    • Je ne pense pas justement qu'il faille faire abstraction des notes, ou tout du moins, des moyennes. Justement si 9 de moyenne c'est être un bon élève, c'est qu'il faut redoubler d'effort pour sortir du lot. Les chiffres même s'ils font peur montre qu'il faut un travail conséquent et de qualité.

      ♥ In love with Gh0sTy ♥
      ♥♥ 03.10.18 - 5m ♥♥

      The post was edited 1 time, last by Nalyiah ().

    • Nalyiah wrote:

      [...]pour sortir du l'eau.

      Lot :pinch: .
      Pour en revenir au sujet, je pense qu'avant tout, tout est question de motivation. Alors certes, certains ont plus de facilités que d'autres mais avec de la motivation et une bonne méthode de travail rien n'est impossible ! Après il faut bien sur s'accrocher et pas lâcher durant ces X années de boulot.
      Personnellement, je n'avais aucune motivation et j'ai donc arrêter après le bac (même si j'ai repris plus tard).
    • Bonsoir je suis actuellement en prépa au lycée La Bruyere en ECS1 je peux vous dire qu'il faut être motivé et travailler car le travaille paye et surtout il faut aimer les matières que vous allez faire c'est primordial pour rester motiver. Si vous voulez plus d'informations vous pouvez toujours m'envoyer un message. :D
    • Attention, quand je dis qu'il ne faut pas trop faire attention aux notes, c'est qu'il ne faut pas s'en vouloir parce qu'on n'a pas eu 19 comme on en avait souvent en terminale.
      Honnêtement la prépa restera pour moi une expérience inoubliable, j'ai eu l'impression de gagner très rapidement en maturité (sans parler des connaissances).
      Après, c'est peut-être aussi parce que je m'en suis bien sorti et ai pu décrocher une très bonne école du premier coup, ce qui n'est pas forcément le cas pour tout le monde j'en conviens ;(
      Prêts de yangs : ICI
      Loterie : LA
      IG : PretDeYangs / YangMillions
    • Ah cool, je viens de voir ce sujet là ..
      Personnellement, je vais me lancer l'année prochaine en MPSI (au lycée Corot savigny sur orge probablement, où je suis en terminale S), j'espère que ça va bien de passer :x. Je trouve que ce lycée est mieux que les prépas parisiennes où il y a cette esprit de compétition omniprésent, ayant discuté avec des élèves de prépa, ils m'ont dit que c'était plus cool, qu'ils avaient beaucoup de travail mais la bonne humeur était là quoi. Après mon prof de maths me conseille d'aller vers les grosses prépa parisiennes type Saint Louis, Louis le Grand, HIV ... mais je sais pas si ça vaut le coup déjà niveau trajet ça fait loin (+ 1h) et beaucoup d'avis type grosse compétition, machine à bosser etc donc bien qu'il y a les résultats bien, bien supérieurs à celui du lycée au je souhaite actuellement mais bon ..
    • Tous les admis à l'X ne sont pas issus des "grandes prépas parisiennes", c'est donc bien la preuve qu'on peut réussir sans passer par là ^^

      Je pense que ça peut tout de même être un avantage de pouvoir joindre une telle prépa, la plupart de ceux qui y sont ont un très bon niveau et donc les profs peuvent se permettre de traiter les problèmes plus rapidement et donc d'en voir plus.

      Après tout dépend de quelle école tu souhaites intégrer (si tu as déjà une petite idée), pour une "très grande école" je ne suis pas sûr que d'aller dans la prépa que tu as mentionné soit le choix le plus judicieux (0 intégré en école du groupe A l'année dernière :S ).

      Certes il y a peut-être une compétition plus présente dans les grandes prépas mais je ne pense pas que ce soit malsain, la prépa est là pour que tu te donnes à fond, il te faut donc trouver une prépa "à ton niveau", ni trop "dure", ni trop "facile" (risque de suffisance en s'alignant sur le niveau moyen de la classe).

      Par contre tu fais bien de mentionner le temps de transport, si tu perds 2h par jour dedans, ça sera 2h de travail en moins (ou 2h de sommeil, les taupins comprendront ^^ ), mais il doit bien exister des internats ou des logements étudiants non ? ;)

      Et dernier point : il faut être sélectionné pour ces prépas, ce qui demande un dossier scolaire parfait :evilgrin:
      Prêts de yangs : ICI
      Loterie : LA
      IG : PretDeYangs / YangMillions
    • Le principal problème étant que je me peux pas bouger de chez moi actuellement :x . Après niveau dossier scolaire ça va, je suis pas un génie universel mais en travaillant quasiment pas j'arrive à taper dans le 17-20 en maths/physique donc bon :D . Mais faut avoir un bon niveau en Anglais ? car c'est la matière où je suis le moins bon (13 de moyenne :dead: )
    • S'il y a quand même un conseil que je peux vous donner, parce qu'en lisant vos posts j'ai l'impression que vous avez tendance à l'oublier: ne choisissez pas une prépa pour aller dans une école prestigieuse mais pour aller là vous avez envie d'aller. L'école c'est secondaire selon moi. Vous avez beau être admis dans la prépa la plus prestigieuse de France, si vous n'aimez pas ce que vous y faites ce sera un vrai calvaire...

      Par ailleurs, étant donné que j'ai passé une dizaine d'entretiens avant de décrocher mon contrat, je commence un peu à cerner ce que demandent les employeurs. Les jolis diplômes toussa c'est bien beau mais ça ne suffit pas. Ce qu'un employeur demande c'est quelqu'un qui a du répondant, qui sache sortir du cadre scolaire pour faire face à la vraie vie. J'ai bien vu que dans le monde du travail vous n'allez vous servir que d'une petite partie de ce que vous aurez appris en cours. Mes camarades sont plus ou moins dans le même cas.

      Ensuite les notes... Franchement j'étais loin d'avoir vos résultats au lycée mais ce ne m'a nullement empêché d'être admis en école d'ingénieurs. Peut-être pas directement mais comme j'avais 2 ans d'avance ça n'a pas été une grande perte, bien au contraire. J'ai pu acquérir de l'expérience et des connaissances complémentaires, que je n'aurais jamais acquises en passant par la filière traditionnelle.
      Après peut-être est-ce du au fait que mon lycée plaçait la barre haut. Il a toujours eu d'excellents résultats au Bac S (plus de 90% de réussite). Pour postuler en école d'ingénieur j'ai eu le soutien de mes profs qui disaient que j'étais quelqu'un de sérieux et de motivé. Et croyez-moi, même si vous n'êtes pas major, ce genre de remarque pèse grandement dans la balance à ce niveau. Peut-être même plus que les notes. Sans oublier la chaude recommandation de mon tuteur de stage de Licence Pro.

      Ensuite pour finir, les langues. Ne vous contentez pas de l'anglais ou vous n'irez pas bien loin. Un ingénieur est censé avoir un certain niveau en anglais. Si vous voulez vous démarquer à ce niveau, il vous faudra une seconde voire une troisième langue. L'espagnol et l'allemand sont des choix courants. Mais je pense que le russe et le chinois peuvent être des choix plutôt intéressants...
    • A lire ton message j'ai l'impression que le prestige de l'école n'est pas important pour toi.
      Alors certes il ne faut pas que ce soit le seul critère mais c'est pour moi un critère important !
      Je vous rappelle qu'un bon nombre de postes sont réservés à de jeunes diplômés sortant de "très grandes écoles" (ou du groupe A pour les intimes), il vous suffit de lire des annonces sur internet...

      De plus, peu d'élèves savent ce qu'ils souhaitent faire au moment des vœux post-bac.
      Donc à moins d'avoir une idée claire de ce que l'on veut faire, il vaut mieux essayer de décrocher une "bonne" école, qui sont d'ailleurs souvent généralistes et qui vous ferment très peu de portes !

      Sur le point "pas besoin d'avoir de bonnes notes au lycée pour devenir ingénieur", je suis d'accord, mais il faut quand même dire qu'il y a un monde entre les écoles du "top classement" et celles du fond de panier.
      Franchement je suis consterné de voir certains mecs pouvoir se prétendre être "Ingénieur" alors qu'ils sont nuls sur tous les points.
      Pour moi, de nos jours, être "ingénieur" ne veut rien dire, par contre, être ingénieur de telle école a déjà plus de signification.

      Si j'ai bien compris, tu n'es pas passé(e ?) par la case prépa, alors ça peut avoir des avantages, mais ça a tout de même un gros inconvénient je pense, en prépa tu apprends des méthodes de travail, à travailler rigoureusement, régulièrement, à t'organiser, à comprendre vite, à rester concentré des heures d'affilé...parce que tu n'as pas le choix si tu veux réussir (exceptés quelques surdoués).
      En toute sincérité, tu repères rapidement ceux qui ne sortent pas de prépa quand tu entres en école d'ingénieur où tu as un peu de tout dans ta promo (licences, dut...), les mecs mettent plus de temps à percuter, sont moins efficace etc (en général je parle, il y a surement quelques exceptions).

      Sinon l'anglais ne doit pas être négligé, tout comme le français, mais si tu as 13 tu ne dois pas être complétement nul, ce qu'il faut surtout c'est ne pas que ce soit un poids qui te plombe au concours. J'ai notamment un ami qui s'en est moins bien sorti que moi aux concours alors qu'il était meilleur que moi dans les matières scientifiques, simplement parce qu'il avait des lacunes dans les matières littéraires et moi pas.

      Et quant au fait de se vendre en entretien, je pense en effet qu'il ne faut pas s'attarder sur son parcours scolaire (en faire une rapide présentation tout de même !), ce qui est important est la capacité à vendre le peu d'expérience acquise lors des stages. D'où l'importance dans le choix des stages (comprendre : ne pas choisir le stage "branlette" :D ).

      Et dernière remarque : 90% de réussite au bac S pour un lycée c'est en dessous de la moyenne nationale mais bon ^^
      Prêts de yangs : ICI
      Loterie : LA
      IG : PretDeYangs / YangMillions
    • minoulo75 wrote:

      A lire ton message j'ai l'impression que le prestige de l'école n'est pas important pour toi.
      Alors certes il ne faut pas que ce soit le seul critère mais c'est pour moi un critère important !
      Je vous rappelle qu'un bon nombre de postes sont réservés à de jeunes diplômés sortant de "très grandes écoles" (ou du groupe A pour les intimes), il vous suffit de lire des annonces sur internet...

      Je n'ai jamais dit que ce n'est pas important, mais j'ai dit que ça ne devait pas être le critère n°1. Après le prestige de l'école c'est bien mais ça a des travers aussi. Combien de fois j'ai vu des jeunes diplômés qui se sentaient plus pisser parce qu'il venaient d'une grande école mais qui au final ne savaient pas beaucoup plus que quelqu'un qui vient d'une école moins connue mais qui délivre un diplôme équivalent


      minoulo75 wrote:

      De plus, peu d'élèves savent ce qu'ils souhaitent faire au moment des vœux post-bac.
      Donc à moins d'avoir une idée claire de ce que l'on veut faire, il vaut mieux essayer de décrocher une "bonne" école, qui sont d'ailleurs souvent généralistes et qui vous ferment très peu de portes !

      J'ai jamais dit que le choix était simple. Pour ma part, ça allait de la thermique à l'informatique...

      minoulo75 wrote:

      Sur le point "pas besoin d'avoir de bonnes notes au lycée pour devenir ingénieur", je suis d'accord, mais il faut quand même dire qu'il y a un monde entre les écoles du "top classement" et celles du fond de panier.
      Franchement je suis consterné de voir certains mecs pouvoir se prétendre être "Ingénieur" alors qu'ils sont nuls sur tous les points.
      Pour moi, de nos jours, être "ingénieur" ne veut rien dire, par contre, être ingénieur de telle école a déjà plus de signification.

      Faut pas déconner non plus. Après les "compétences de base": savoir-être, savoir écrire correctement c'est plus là qu'on va te l'apprendre


      minoulo75 wrote:

      Si j'ai bien compris, tu n'es pas passé(e ?) par la case prépa, alors ça peut avoir des avantages, mais ça a tout de même un gros inconvénient je pense, en prépa tu apprends des méthodes de travail, à travailler rigoureusement, régulièrement, à t'organiser, à comprendre vite, à rester concentré des heures d'affilé...parce que tu n'as pas le choix si tu veux réussir (exceptés quelques surdoués).
      En toute sincérité, tu repères rapidement ceux qui ne sortent pas de prépa quand tu entres en école d'ingénieur où tu as un peu de tout dans ta promo (licences, dut...), les mecs mettent plus de temps à percuter, sont moins efficace etc (en général je parle, il y a surement quelques exceptions).

      Oui et non. Chez moi c'est plutôt ceux qui viennent de prépa que l'on repère: c'est ceux qui sont largués. D'ailleurs, il est même déconseillé de venir de prépa pour suivre une formation en alternance: tu n'as pas assez de bagage pratique. Du coup, c'est eux qui ralentissent le groupe.
      Ensuite l'histoire de la méthode de travail... Franchement vu le nombre et la complexité des projets que nous avons à traiter, de toute façon nous sommes obligés de développer une méthode. Venir de prépa ou non ne fait guère de différence sur le long terme là-dessus.


      minoulo75 wrote:

      Sinon l'anglais ne doit pas être négligé, tout comme le français, mais si tu as 13 tu ne dois pas être complétement nul, ce qu'il faut surtout c'est ne pas que ce soit un poids qui te plombe au concours. J'ai notamment un ami qui s'en est moins bien sorti que moi aux concours alors qu'il était meilleur que moi dans les matières scientifiques, simplement parce qu'il avait des lacunes dans les matières littéraires et moi pas.

      Oui pour le concours c'est sur. Moi je te parlais pour après, l'anglais seul ne suffit pas

      minoulo75 wrote:

      Et dernière remarque : 90% de réussite au bac S pour un lycée c'est en dessous de la moyenne nationale mais bon ^^

      Oui enfin, j'ai jamais vraiment fait gaffe aux chiffres tu sais. Et puis il y le taux de réussite et la moyenne. Pour ma part, j'ai jusqu'à 5 points de plus au Bac qu'à l'année suivant les matières. Sans oublier que j'ai passé mon Bac il y a 6 ans. La situation a quelque peu évolué depuis...
      Et ça confirme bien un fait: le Bac ne vaut plus un clou aujourd'hui...

      Pour terminer, j'ajouterais une chose: en France l'alternance est vue comme une voie pour des gens qui ne savent rien. En Allemagne ça fait plus de 20 ans que ça marche sans problème. Mais j'ai l'impression que les Français sont bien trop chauvins pour laisser leurs enfants s'engager dans ce genre de voie...

      De plus, l'entreprise comme le jeune sont gagnants dans l'histoire. Tu perçois un salaire, ce qui te permet d'être plus ou moins autonome financièrement. Et ensuite l'entreprise a quelqu'un qui bosse presque comme un ingénieur pour un coût moindre. Sans oublier le fait que ceux qui sortent d'alternance trouvent plus rapidement et plus facilement du boulot que ceux qui viennent de la même école mais qui sont passés par la filière classique: souvent l'entreprise t'embauche directement après ton diplôme si elle voit que t'as fait du bon boulot. Comme ça t'es opérationnel de suite